Rendre les villes plus agréables à vivre demande une stratégie climatique

La mauvaise nouvelle ? Le réchauffement climatique est omniprésent. Depuis « Une vérité qui dérange » d’Al Gore, le réchauffement climatique ne peut et ne doit plus être ignoré. Les hommes dilapident les richesses de la Terre à un rythme sans précédent. Les villes mettent les forces de notre planète à rude épreuve et empêchent les gens de profiter pleinement du grand air. La bonne nouvelle ? Les urbanistes et les planificateurs sont parvenus à d’excellents résultats avec leurs projets d’espaces verts en milieu urbain. Réintroduire la nature dans les villes, et cela va au-delà des parcs, est une idée qui s’impose petit à petit dans la société actuelle. Appelons-les... des villes intelligentes !

e-bikes

Pour faire des villes des espaces de vie plus attrayants, il est nécessaire d’appliquer des projets innovants portant sur les véhicules électriques. C’est pourquoi nous vous présentons les e-bikes, des vélos et des scooters électriques utilisés pour livrer des biens et transporter des passagers. Ce projet a été lancé dans 7 pays européens. Dans le cadre de ce projet, 39 sociétés actives dans différents secteurs et proposant un large éventail de biens et services se sont associées pour tester 74 e-bikes.  Au début, ce projet présentait certains inconvénients, mais les avantages ont fini par l’emporter :

  • La cadence des livraisons s’est améliorée, ce qui permet de gagner du temps ;
  • Économies de carburant par rapport aux voitures, scooters et camionnettes
  • Meilleur accès car la distance parcourue est plus courte et il n’y a pas de restrictions liées à des créneaux horaires ;
  • Les entreprises participantes en ont inspiré d’autres, ce qui a entraîné un élargissement du marché ;
  • Avantages environnementaux, notamment en termes d’énergie et d’émissions.

Comme nous l’avons déjà mentionné, la construction de villes intelligentes ne repose pas que sur des technologies de pointe. Nous sommes tous connectés 24h/24 à l’« internet des objets ». Les réseaux sociaux sont un outil intéressant pour réunir les personnes partageant les mêmes valeurs.  Grâce à certains réseaux sociaux (comme Facebook), à des groupes fermés et à des applications mobiles, nous sommes capables de créer des communautés et de promouvoir l’utilisation des moyens de locomotion durables. Il est important d’encourager les membres des communautés de ces réseaux par le biais de mesures incitatives sociales. Il faut leur fournir des informations pertinentes, leur poser des questions pour poursuivre le dialogue en ligne et leur prodiguer des conseils. Enfin, il est très important de les mettre au défi ! Il faut leur demander de partager des photos montrant comment ils participent.

Nature urbaine

Pourquoi investir dans la nature urbaine ? Cela procure des avantages tant à nous, êtres humains, qu’à notre planète. Non seulement la nature urbaine est parfaite pour les personnes souhaitant s’évader du quotidien en ville afin de diminuer leur stress et leur anxiété, mais elle permet également d’améliorer la santé publique et la qualité de l’eau ainsi que de faire reculer la violence. De plus, rendre nos villes plus vertes peut être extrêmement avantageux pour nos enfants : des études ont prouvé que la verdure stimule l’attention et la mémoire. Plus d’espaces verts est également une bonne nouvelle pour l’environnement, ce qui nous semble tomber sous le sens.

De ce point de vue, les États-Unis ont plusieurs belles réussites à leur actif. Intéressons-nous à trois d’entre elles :

  • The Atlanta BeltLine, Atlanta : The BeltLine est une voie verte entourant le centre-ville d’Atlanta et qui était autrefois une voie ferrée. Elle dessert pas moins de 45 quartiers et plusieurs parcs ! The BeltLine est une véritable fête en plein air : art de rue, une parade de lanternes et un arboretum ne sont que quelques un des éléments qu’elle abrite. Au fait, saviez-vous que cette attraction touristique est née il y a 18 ans lors de la rédaction d’un mémoire de fin d’études ?
  • Klyde Warren Park, Dallas : un espace vert qui s’adresse à l’imagination de tous. Ce parc de plus de deux hectares a été construit sur une autoroute à huit voies (!) et il relie les quartiers d’Uptown Dallas et de Dallas Arts District. Il est ouvert aux piétons et aux cyclistes. Ce parc futuriste attire non seulement tous les regards sur la ville, mais il a également transformé un espace dépeuplé en zone naturelle paisible et réconfortante.
  • The High Line, New York : un parc construit sur une ancienne voie ferrée préservée qui a failli être détruite ? Vous en trouverez un dans la Big Apple. The High Line est une sorte de toit vert agrémenté de plantes urbaines indigènes et peu exigeantes qui se retrouvent dans leur milieu naturel. Les allées du parc absorbent l’eau et l’empêchent de ruisseler lors des orages. Avec ses systèmes d’irrigation goutte à goutte, de gestion des nuisibles et de compostage, le caractère durable de The High Line n’est plus à prouver. Et pourquoi ne pas s’adonner à un peu de détente culturelle en admirant ses nombreuses œuvres d’art ?

Villes intelligentes vertes

Comme vous le voyez, les espaces verts en ville présentent de nombreux avantages. Ils offrent non seulement un havre de calme et fraîcheur aux citadins, mais ils sont aussi très bons pour l’environnement grâce à la multiplication des initiatives vertes et écologiques de grande échelle dans les villes. Conclusion : les villes intelligentes seront peut-être la prochaine révolution - mais les villes intelligentes vertes ? Elles sont notre avenir.

banner_320X100-NL.jpg